Reboisement

La déforestation est un phénomène majeur du 21ème siècle. Plusieurs raisons sont évoquées, entre autres : la création des espaces urbains, la création des plantations, mais aussi, et surtout, la recherche de bois – pour la confection des meubles, pour le chauffage, pour la cuisine.

Dans la région de Pay-Kongila, les forêts disparaissent aussi. De plus en plus d’ailleurs. Les principales raisons sont la création des espaces de plantation – pour l’agriculture –, la création des espaces d’habitation, la recherche de bois pour la cuisine. Ceci a pour conséquence que les villages manquent de plus en plus d’ombre. La terre devient de plus en plus sèche. Une action s’impose.

 

Voilà quelques années, Robert NDUNGI – un paysan ressortissant de Kakobola, un village de Payi-Kongila – entretenait une pépinière capable de fournir les villages à l’entour. Face à la demande de plus en plus croissante venant de ses paires, une nouvelle stratégie a vu le jour :

  1. Les écoles tiennent elles-mêmes des pépinières ;
  2. Le rôle de Robert se limite donc à l’apport en semence et aux visites d’encouragement, de partage d’expérience et de contrôle ;
  3. Chaque année, il procède au comptage systématique, pour des raisons de statistiques.


Lire le rapport d’activités du reboisement

Rapport d’activités du 4ème trimestre 2014 Télécharger (1,3 MB)

 


Activités réalisées

  • distribution des semences des arbres fruitiers et autres

  • achat des poquets et conditionnement des semences dans les poquets

  • visite des écoles et les différents lieux où sont plantés les arbres distribués

  • construction d’un bureau pour l’organisation facile des activités

 

Les difficultés rencontrées

  • Certaines semences sont rares et chères

  • Les distances à parcourir sont de plus en plus grandes, pour relier les villages et les fermes qui réceptionnent les plantations.

  • La moto, seul moyen de déplacement, connaît de façon récurrente des pannes

 



Laisser un commentaire